Des nouvelles du hockey (mars, avril) – U18 et seniors

Déjà trois mois depuis la dernière publication, ce n’est pas raisonnable. Et pourtant il s’en est passé des évènements. Tournois U 10 (3 vs 3), dernières journées des championnats U18 et seniors, les occasions de se déplacer n’ont pas manqué.

Commençons par les U18 : le 20 mars, c’était la 5ème journée de leur championnat, qui n’en est pas vraiment un puisque « recréé » sous forme de poule B de la zone 1, sans pour autant avoir affronté au préalable les équipes de la zone A (qui sont composées de joueurs cadets et éventuellement renforcées de joueurs minimes). Bref, pas bien grave. La philosophie de départ – permettre au plus grand nombre de jouer (minimes + cadets) en compétition, avec des déplacements plutôt courts. Depuis le début de la saison, en cas d’effectif incomplet, la tradition veut que ceux qui le souhaitent prêtent un ou deux joueurs (voire plus) aux équipes qui en font la demande. Pour les Iroquois, comme souvent cette saison, les renforts viennent de Blanc-Mesnil. Les jeunes Fire Pucks jouent en cadet national et viennent donc prêter main forte aux jeunes Iroquois, tous minimes. Et question prêt, à Ris-Orangis le 20 mars, la logique de prêt a été poussée à son paroxysme. En effet, faute d’avoir deux jeux de maillots, Les Iroquois ont joué sous les couleurs des Démons d’Asnières 2 la 1ère des deux rencontres qui les opposaient aux Hyènes d’Aubergenville (renforcée de joueurs de Saint-Gratien, voire de Paris XIII). Lors de la 2ème rencontre, les Hyènes endosseront le maillot des Démons de Dourdan. Au final, l’alliance du 9-3 s’avère trop forte et les Iroquois repartent avec 2 victoires – les jeunes Blanc-Mesnilois sont pas mal fort il n’y a pas à dire. Le 2ème match fut interrompu définitivement peu de temps après le début de la 2ème mi-temps, le gardien des Hyènes n’étant plus en mesure de continuer la partie, fatigué des assauts à répétitions des Iroquois (et victime de la pollution, d’asthme persistant,…). Le club des parents présent passe un très bon moment et reste même pour assister au dernier match de la journée opposant les Phénix de Ris-Orangis aux Démons de Dourdan, rencontre sympathique mais engagée.

 16-03-20 Hockey à Ris 192

Galerie Picasa non traduisible

La 6ème et dernière journée s’est tenue le 3 avril, à Aubergenville. Les Iroquois jouaient contre Dourdan et Aubergenville. Dourdan jouait également contre Aubergenville et Asnières 2 affrontait 2 fois Ris-Orangis. Pourquoi je vous parle de tout ça ? Cette dernière journée permettrait de figer le classement de cette poule B de la zone 1 même si aucun titre n’était décerné. J’arrive alors que le match Dourdan vs Montreuil est en cours (en retard donc mais cette fois je suis excusé). Montreuil mène mais le match est serré. Les Iroquois ne sont renforcés que par deux Blanc-Mesnilois, à la demande du coach. L’année des z’oranges me dites vous ? Pas impossible. Les frangins « Sho » et Faraan contribuent grandement au succès final des Iroquois, 6-2. A la pause, les jeunes Iroquois se préoccupent du classement. « Qui qu’est 1er coach ? On peut être champions ? » Ben pas encore car les Phénix jouent leur 2ème match du jour (ils ont perdu le 1er) et défendent chèrement leur cause même si les Démons d’Asnières 2 font la course en tête. Quant au titre, désolé il n’y en aura pas. Uniquement la satisfaction morale éventuelle de voir Montreuil sur la 1ère ligne du classement sur le module de résultat du site fédéral. Asnières 2 remportent leur 2ème match. Reste qu’à cet instant, les Phénix sont toujours devant au goal average. Aubergenville vs Montreuil est donc le dernier match de la saison 2015/2016 pour les U18. Tout le monde n’étant pas présent, les SMS fusent dès avant le coup d’envoi. « Quel écart faut-il au score pour passer devant Ris ? » « Alors, où en est le score ? ». Bref, ça ne chôme pas et c’est un peu comme s’il y avait un titre en jeu, avec un brin de tension côté coaches. Et sur le terrain ? Ça patine, fort, des deux côté. Les Iroquois dominent mais les Hyènes, bien renforcées, font plus que résister. Les Iroquois prennent le dessus progressivement mais la résistance des hyènes met en péril l’objectif (secret) du coaching staff de voir le goal average s’améliorer. A la sirène finale c’est 12-5 pour les Iroquois. Les Phénix demeurent la meilleure défense de la saison, les Iroquois la meilleure attaque et, pour un goal average plus favorable de 3 buts, la 1ère place revient aux … Iroquois! Bravo à eux. Et merci à Aubergenville pour l’organisation parfaite, comme la veille pour le tournoi poussins/minis poussins.

U 18 2015-2016 avril

U18 2015-2016 04 04 16

Les seniors maintenant. Courant mars ils étaient 5ème de la poule B du championnat régional IDF. Les deux derniers matches contre les Corsaires de Paris XIII revêtaient une certaine importance dans cette lutte, même si entre-temps les rivaux des Iroquois ne leur simplifiaient pas la tâche en prenant eux aussi des points précieux (Ris-Orangis, Collégien et … Paris XIII). Le 1er des deux matches contre P XIII avait lieu à Montreuil le 3 avril. Appelé en renfort la veille pour tenir la table de marque, je retarde donc le départ vers Aubergenville pour aller soutenir les U18. Côté table de marque, toujours pas de tableau d’affichage à Daniel Renoult mais fini le recours au smartphone pour faire le chrono et bonjour l’ultrabook avec application dédiée. Cela simplifie la vie, surtout que les deux équipes ne vont pas m’épargner. Le début de match est équilibré. Les Iroquois marquent les 1ers mais les Corsaires, en effectif restreint au strict minimum, ne se laissent pas distancer. Par deux fois en 1ère mi-temps l’écart de 3 buts est réduit à un seul, toujours à l’avantage des locaux cependant. Les Iroquois montrent que leur réputation d’équipe de caractère n’est pas totalement usurpées. En 2ème mi-temps, la tension monte d’un cran et un incident regrettable complique un peu le travail des arbitres (et celui de la table de marque…). Les deux joueurs concernés sont sortis du match qui reprend. Le calme revenu rend service aux Iroquois. Ils vont prendre l’avantage de manière définitive et creuser l’écart, 15-8 score final. Le temps de mettre au propre la feuille de match, de faire signer les capitaines et les arbitres et c’est parti…direction Aubergenville.

Une semaine plus tard, alors que le jour même se tiennent les finales de la coupe de France femmes et hommes à la Halle Carpentier (Paris 13ème), direction le gymnase Marcel Cerdan, antre des Corsaires, pour le match retour. Les Corsaires sont plus nombreux, deux lignes complètent, renforcés par des joueurs de bon niveau. Qu’à cela ne tienne. Les Iroquois ouvrent le score, les Corsaires égalisent et les Iroquois reprennent l’avantage, pour la plus grande joie des supportrices présentent. Le match est serré, les arbitres pédagogues et vigilants, au point de ne rien laisser passer. Les Corsaires sont particulièrement efficaces, notamment en contre et bénéficient d’un peu de réussite en toute fin de 1ère mi-temps. Les Iroquois sont maintenant menés 4-2. En 2ème mi-temps, malgré plusieurs supériorités numériques, les Iroquois peinent à enchaîner les phases de jeu rapides. Les arbitres vigilants, pédagogues et tatillons ne laissent rien passer et les Iroquois prennent deux pénalités un peu « bêtes ». Les Corsaires eux ne ratent rien et l’emportent finalement 6-3. La bataille pour les play-offs s’est donc prolongée jusqu’au dernier match mais malheureusement, elle n’a pas souri aux Iroquois qui finissent la saison à la dernière place avec 12 matches joués, 4 victoires dont une en prolongation, 70 buts marqués et 96 encaissés.