Janvier c’est chargé!

Les minis Iroquois
Les minis Iroquois

Pas le temps de se remettre des fêtes ou de la galette. Janvier est chargé en rencontres de toutes sortes pour les Iroquois du RSM. Le 17 janvier, par exemple, toutes les équipes sont de sorties. Les U18 et les Seniors sont à Ris-Orangis tandis que les minis et super-minis, au complet, se déplacent pour un tournoi 3 vs 3 (sans gardien) à Saint-Gratien. Sur place, 10 équipes. Chaque équipe jouera 6 matches, chaque match dure 10 minutes sans arrêt du chrono. Pas de classement et on ne publia pas les résultats. C’est la charte de bonne conduite mise en place par le comité roller hockey Ile-de-France. Pour les Iroquois, le 1er match c’est contre les Goupils de Viarmes. Ces derniers sont affamés et se battent sur tous les palets. Les Iroquois, malgré un réveil tardif ne rattraperont jamais leur retard initial. Pas grave, les enfants ont le sourire c’est le principal. Le coach en chef (PB 69) avait prévenu, il y a quelques gros morceaux au programme. Collégien s’en vient et rien ne laisse présager que les petits Iroquois n’y laissent pas quelques plumes. Eh bien non, pas du tout. Un début tonitruant suivi d’une baisse de régime et d’une fin en trombe permettent aux indiens de repartir avec un résultat neutre. Pas mal du tout. Le match suivant contre Saint-Gratien est plus facile. Enfin une victoire. Les enfants sont  ravis, forcément, et les coaches et les mamans également. encore un match avant la pause déjeuner. Le rythme est soutenu, l’organisation parfaite. Cette fois, place aux démons d’Asnières. La dernière fois que les Iroquois les ont joué, ils ont lourdement chuté. Pas de bis repetita cependant. Les miniroquois font plus que résister aux terribles démons. Le score est serré, les Iroquois répliquent but pour but. Le doute s’installe chez l’adversaire au point que leur meilleur joueur jouera 8 minutes sur 10. Les Iroquois égaliseront même en fin de match … mais l’arbitre ne verra pas le palet franchir la ligne. Cette courte défaite constitue malgré tout un très bon résultat pour les Iroquois. C’est la pause, bien méritée, et tout le monde souffle. Reste encore 2 matches au programme. L’avant dernier sera tout aussi serré que son prédécesseur mais cette fois, les Iroquois l’emportent. Le coach adverse est moyennement satisfait de ses troupes. Quant au dernier match, les petits Iroquois en feront une formalité. Au final, 3 victoires, 2 défaites et 1 nul. Une bonne sortie pour les minis et les coaches. Le plus courageux d’entre eux confie sa progéniture et se rend directement à Ris-Orangis pour le match de championnat régional.

Galerie Picasa non traduisible

Seniors 17 01 16Car oui, les seniors jouent un nouveau match du championnat régional IDF dans la belle arena des Phénix, contre l’équipe locale. La photo est parlante. Beaucoup de buts pendant cette rencontre que les Iroquois vont commencer pied au plancher. Ils mèneront jusqu’à 6-1 avant de se faire remonter par des Phénix renaissants. 8-8 à la fin du temps réglementaire. Et au final, une victoire en prolongation. Et un bel album photo sur facebook, de la photographe locale : Album Iroquois vs Phénix. Merci!

Le samedi 23 janvier, les seniors enchaînent. Direction Aubergenville pour y affronter les Hyènes. Là aussi le match part vite. Les Hyènes marquent dans la 1ère minute et mènent rapidement 2-0. Les Iroquois répondent rapidement et après 3’20 de jeu, les Hyènes mènent 3-2. Les Iroquois égalisent 2 secondes avant que l’arbitre siffle la mi-temps, 4-4. Puis cela sera 5-5 avec toujours les Hyènes pour marquer le 1er but. Et également le dernier, celui qui leur donne la victoire 6-5.

Vous en avez assez ? Pas les seniors qui remettent ça le 31 janvier, à domicile cette fois contre les Shocks d’Élancourt. Déjà un match retour, plus serré qu’au match aller mais nouvelle défaite, 4-6.

Retour au 17 janvier à Ris-Orangis. Les U18 Iroquois, renforcés par 4 jeunes Hyènes d’Aubergenville, y disputent deux rencontres contre les Phénix de Ris-Orangis et les démons de Dourdan. Après 2 victoires probantes lors de la 1ère journée contre les phénix, c’est déjà la 3ème (et dernière) rencontre contre Ris. Les Phénix sont au complet – contrairement aux Iroquois qui enregistrent la 1èer participation de Thibault mais les absences de Guillaume et d’Antoine – et cela se fait rapidement sentir. Les Iroquois, privés de leurs meilleurs atouts offensifs lutteront avec leurs armes du moment mais au final, la défaite est là, lourde, 9-1. Ils espèrent bien se refaire contre Dourdan, équipe qu’ils n’ont pas affronté encore. Là aussi, ce dimanche 17 janvier n’est pas un bon jour. Les démons prennent progressivement le contrôle du match. Les Iroquois lâchent totalement prise, perdent tout à la fois le match, leurs nerfs et leur moral. Victoire 8-2 pour les démons et un week-end à oublier pour les démons. Le coach lui, va travailler dur pour relancer l’équipe. Il reçoit notamment l’invitation des seniors pour venir participer à l’entraînement du lundi soir. Les exercices présentés seront proposés le samedi aux U18. Et les 2 samedis qui suivent, mise en application, reprise des bases et gros travail à l’entraînement.

La journée suivante est programmée le 31 janvier avec match au saut du lit, à 9h30, à Saint-Gratien, contre Dourdan puis à midi (environ) contre Asnières 2. Les doutes auront-ils été dissipés et les traces ôtées ? L’équipe est cette fois au complet et, pour la 1ère fois de la saison, 100 % made in Montreuil. Lorsque j’arrive enfin sur place, le match est en cours. Il y a 1-4 au score. A l’attitude des parents, peu inquiets, je devine que les Iroquois mènent. Toutefois, déjà en infériorité, l’arbitre sanctionne un autre indien pour une faute à priori peu évidente. 4 contre 2 et des démons qui s’emploient pour franchir le mur Iroquois. Ils n’y parviennent pas. Le 1er prisonnier est libéré et c’est l’euphorie. Les Iroquois semblent totalement oublier qu’ils sont en infériorité numérique et de la sorte facilitent grandement la tache de l’attaque massive adverse, 2-4. Ce but fouette la fierté Iroquoise et nos Amérindiens préférés vont prendre leurs distances. Le score final est lourd, 5-23. Tout le monde a participé. Les Iroquois ont montré qu’ils avaient retenu certaines leçons.

Et quand Asnières joue, M. François Teytaud sort son appareil et réalise de très beaux clichés : Démons vs Iroquois. Merci beaucoup pour le partage!

Après une pause bien méritée, c’est le moment d’affronter d’autres démons, ceux d’Asnières. Mais cette fois, contrairement au mois de décembre, c’est l’équipe 2 qui se présente. La maturité semble moindre, les physiques moins imposants aussi et la maîtrise technique un petit peu moins élevée. A la 13ème seconde, c’est déjà 1-0 pour les Iroquois. L’addition ne fera que s’alourdir. Les démons marqueront 1 but en 1ère mi-temps. Ils seront plus présents en seconde période. Mais les Iroquois se montreront intraitables, 19-4 au final. Voilà qui devrait les faire remonter au classement.

Et comme le gardien de Ris-Orangis n’a pu rester pour le 2ème match, Nico avale (de force) une banane et s’en va aider les Phénix à joueur leur 2ème match de la journée contre Aubergenville/Saint-Gratien. Le match est plus équilibré mais au final, Nico et les Phénix l’emportent largement, 13-2. Cerise sur le gâteau, Nico a pu rencontrer M. Daniel Brabec, gardien de but international Tchèque et des Tigres de Garges en ligue élite. Le prochain plateau aura lieu le 20 mars à Ris-Orangis (il ne reste déjà plus que 4 matches à jouer, dont 3 contre Aubergenville et 1 contre Dourdan) et le dernier le 3 avril à Aubergenville.