Le dimanche l’Iroquois se lève tôt, Final four et autres sorties – mai 2015

Les jeunes et les coaches
Les jeunes et les coaches

Les minis et super minis devaient participer au dernier tournois 3 vs 3 de la saison à Saint-Gratien le 16 mai. Raté ! Un imbroglio au niveau des plannings des clubs conduit à l’annulation du tournoi. Du coup, entrainement le samedi matin comme d’habitude et 1/4 de finale du championnat loisir senior le dimanche.

Pour une fois, focus sur les seniors Iroquois pour commencer. Dimanche 17 mai : opération table de marque. Le 1/4 de finale des Iroquois, c’est à domicile contre les Samouraïs de Gennevilliers. La mission c’est d’assurer la table de marque : gérer le chrono (mon smartphone)et donc être bien à l’écoute de l’arbitre et surtout de son sifflet, lui donner des indications sur le temps qu’il reste à jouer (= ne pas hésiter à donner de la voix), et noter tous les évènements sur la feuille de match : buts, assistances, pénalités, temps morts.
Vu la configuration du gymnase, la table de marque (une planche et des traiteaux) est installée dans le local de rangement du matériel. On ferme la grille, on ajoute un filet (le palet ça fait mal) et on a l’impression d’être en prison. Quant à la vue, elle est très limitée. Mais l’expérience est très intéressante et mine de rien, ce n’est pas si évident de rester concentrer pendant 2×25 minutes.
Le match ? Pas vu grand-chose donc peu de choses à raconter. Les Iroquois ont ouvert la marque et les Samouraïs ont égalisé rapidement. Ensuite, les Iroquois ont progressivement pris le contrôle du match. 5-1 à la mi-temps. 11-2 à la fin du match. Direction le final four du 24 mai chez les Corsaires de Paris XIII (P XIII pour faire court).
La finale se joue donc à quatre : Iroquois vs Cobras de Viarmes (coup d’envoi à 9h00, tôt je vous dis) pour la 1ère demi-finale et fossoyeurs de Saint-Gratien contre les Corsaires locaux pour la 2nde. Selon le facebook des Cobras, ces derniers ont largement dominé la partie mais le gardien des Iroquois a été royal et les arbitres pas très inspirés face au jeu jugé « physique et musclé » des Iroquois (deux blessés chez les Cobras). 4-3 pour Montreuil et direction la finale.
Arrivé alors que le match est déjà en cours. Les Iroquois mènent 1-0 contre les fossoyeurs. Un 2ème but suit bientôt et peu après le 2-0, un tir puissant d’un Iroquois s’écrase sur la transversale. Dommage. Vu d’en haut, le match donne l’impression de manquer de rythme et d’intensité. A la décharge des joueurs, il fait chaud dans le gymnase Cerdan. Ceci n’empêche pas les fossoyeurs de réduire le score, à la plus grande joie des joueurs parisiens encore présents et qui ont pris fait et cause pour les fossoyeurs (le jeu physique des Iroquois sans doute si l’on se fie à certaines huées?). Dans la minute qui suit, les fossoyeurs concrétisent une nouvelle occasion en profitant d’un rebond concédé par le gardien Iroquois. 2-2 à la mi-temps. Il fait toujours chaud et les fossoyeurs profitent du changement de côté pour changer de gardien. Les Iroquois n’ont qu’un gardien pour ce match.
Le début de la 2ème mi-temps est en faveur des fossoyeurs. Ils marqueront assez rapidement 2 buts de plus et toucheront 3 fois les montants lors de cette période. Les Iroquois finissent toutefois par se réveiller. Ils reviennent à 4-3. La tension monte d’un cran mais les fossoyeurs profitent d’une défense Iroquoise pas toujours attentive (5-3) et d’un gardien qui fait de gros arrêts. Ce qui n’empêche pas les Iroquois de revenir de nouveau à un but d’écart (5-4). Ils profitent même d’une supériorité numérique dans les dernières minutes (surnombre), qu’ils ne sauront toutefois concrétiser. Les fossoyeurs marquent une dernière fois sur un nouveau contre. C’est fini, 6-4. Les supporters des fossoyeurs rejoignent les champions pour fêter ça sur le terrain.

Des extraits de la 2ème mi-temps sur la même chaîne youtube. Dommage pour les Iroquois, leur seule défaite de la saison intervient en finale. Rendez-vous le 27 juin à Daniel Renoult pour le dernier match de la saison contre les p’tits.

Un coup de DeLorean et nous voilà de retour le 17 juin. Faute de tournoi à Saint-Gratien, le coach a accepté l’invitation de dernière minute du Blanc-Mesnil pour une confrontation amicale des jeunes en animation de la dernière journée des rencontres U18. Résultat, faut se lever tôt là-aussi car le rendez-vous est à 9h00 au Blanc-Mesnil. Table de marque oblige, je rate la prestation des enfants – un grand merci aux parents qui ont pu se libérer. Ils se comportent bien et se font plaisir, c’est l’essentiel. Et ils ont l’occasion de rejouer après le match U 18 qui oppose Viarmes (Cobras) à Viarmes (Goupils). Nos boys vont montrer de bien belles choses, y compris face aux adultes de Blanc-Mesnil. Encore une bonne journée de hockey.

Et c’est pas fini…

Le 30 mai, se sont les « vieux » Goupils qui viennent jouer à Montreuil. Pas d’entraînement pour les plus jeunes. Par contre, les futurs U 18 viennent renforcer les U 50. Le match se joue dans la décontraction la plus totale mais pas question pour autant de tout laisser passer. Et les Goupils l’emportent finanlement d’un tout petit but (enfin il me semble).

Le lendemain, il faut encore partir tôt car les poussins/minis, les U 14/U 18 et les U 50 sont attendus aux Ulis pour leur 1er tournoi en bonne et due forme : 4 matches pour les U 50 contre Les Ulis et Ris/Viry old school. 2 matches pour chaque équipe de jeunes contre Les Ulis.

1ère surprise, le sol. Ça accroche sévère et au début, pour rouler, ce n’est vraiment pas évident. D’autant plus que les équipes adversaires sont très largement au-dessus de nous. Même le renfort de Yann et de nos futurs U 18 n’y changera pas grand-chose. 11-0 contre Ris/Viry, 9-0 (ou 9-1?) contre Les Ulis. Il y a eu méprise à priori. Mais pas grave, l’équipe est là et tout le monde monte à sont tour (ou presque). Côté jeunes, les poussins sont très à l’aise. Ils exécuteront de très beau mouvements et marqueront 3 fois. Timéo qui s’ennuit un peu demande à ses défenseurs de laisser passer des palets de temps en temps. Il prendra quand même un but. Pour les U 14/U 18, c’est plus dur. Il faut dire qu’en face il y a de sacrés gabarits et un gardien imposant. Défaite 3-1 au 1er match, sans avoir démérité.
Pour les matches retour des U 50, Les Ulis proposent de mélanger les deux équipes pour que cela soit un peu plus sympa pour tout le monde. Et ça marche. Les Iroquois renforcés prendront le dessus rapidement sur les Blackwolves diminués. Mais ces derniers ne lâchent rien (même si nous félicitons bruyamment les jeunes Iroquois lorsqu’ils marquent…) et le match se terminera sur un beau match nul : 5-5. Contre Ris/Viry, deux Blackwolves nous renforceront mais en face il y a du lourd dont un joueur de N2 (voire de N1). Défaite (mais pas trop lourde de mémoire) et surtout, Nicolas – notre gardien U 14, quelles parties dans les buts – épate même les adversaires qui ne manqueront pas de lui souligner la qualité globale de sa prestation (dire qu’il n’en est qu’à sa 1ère saison).
Pour les jeunes poussins, 2ème match et 2ème victoire avec toujours un placement remarquable et actions construites dans les règles de l’art. Les U 14/18 joueront un 2ème match bien plus concluant (après s’être fait durement secoués les puces par le coach) qu’ils remporteront 5-2. Au-delà du résultat, quel plaisir de voir comme ils ont tous bien progressé depuis le début de la saison.
Le tournoi ayant pris du retard, le responsable remet de suite les récompenses. Montreuil est à l’honneur : meilleurs buteurs (Gaspard et Mathieu) et meilleur passeur (Corentin) chez les poussins, plus la coupe de la victoire pour l’équipe ; meilleur buteur pour Baptiste, ému, chez les U 14/18 et coupe de la victoire pour l’équipe. Enfin, ce n’était pas prévu mais Nicolas ayant particulièrement attiré les regards des organisateurs, il est désigné à l’unanimité meilleur joueur du tournoi, toutes catégories confondues (adultes inclus).

Tout le monde est très content au final et je terminerai en remerciant les parents/grands-parents/amis/familles des joueurs qui ont fait le déplacement en nombre.

La suite ? La dernière journée du championnat U 14 le dimanche 7 juin à Élancourt.