U 10 hockey et cie

Jusqu’à présent les plus jeunes des Iroquois participaient à des tournoi sans classement sur un mode 3 vs 3, tiers de terrain, petits buts et sans gardien. Le dernier tournoi c’était à Blanc-Mesnil en mars. Début avril, le 2 pour être exact, une équipe de jeunes Iroquois composée de poussins, minis et super minis poussins et renforcée par un benjamin s’est rendue à Aubergenville (là où le lendemain les U 18 jouaient leurs derniers matches de la saison) pour y disputer un tournoi amical.

poussins 2016 02 04

Les Fire Pucks de Blanc-Mesnil étaient présent en nombre, comme d’habitude, ayant déplacé quelques « Golgoths » qui donnaient là leurs 1ers coups de patins. Les Shocks d’Elancourt alignaient 2 équipes et les Hyènes d’Aubergenville une. Les matches se déroulent sur grand terrain et chaque équipe joue avec un gardien. Autre originalité du jour, Daniel réunit les enfants dans le vestiaire et leur propose d’élire leur coach pour le tournoi ; nouvel exercice de démocratie participative, réussi. Au final, tous les présents ont coaché et Chantal a encouragé. Pour Gaby, ce tournoi constitua une grande première puisque ayant à peine commencé à s’entraîner au poste de gardien de but, le voilà aussitôt lancé en compétition. Et il s’en est très bien sorti, jouant même un match avec une autre équipe, les gardiens étant une denrée rare (ce n’est pas le poste le plus glamour et il fait très chaud une fois l’équipement enfilé). Question organisation, rien à dire, c’est parfait. Côté résultats, c’est très bien aussi avec, chronologiquement, 1 nul, 2 victoires et une courte défaite. Toute et tous se sont donnés sans retenue et se sont fait plaisir, ce qui est bien là l’essentiel. Brochette de bonbecs en récompense, des sourires pour toutes et tous et retour tranquille à la maison car le lendemain…j’y retourne. 

Galerie Picasa non traduisible

IMG_6066

En mai, retour de nouveau un plateau 3 vs 3, à Dourdan. Cette fois c’est un tournoi U 10, avec classement. Les Iroquois affrontent successivement les représentants des Fous du bitume (Villeneuve-la-Garenne), des Goupils de Viarmes, des Phénix de Ris-Orangis, des Démons de Dourdan 2, des Elans de Collégien et des Démons de Dourdan 1. Ils ne joueront pas contre Elancourt, Blanc-Mesnil et Saint-Gratien, également présents. Le début du tournoi c’est 14h. Le matin, entraînement pour les grands (U 18 et U50). Pour Montreuil, 1er match à 14h15 donc pas d’affolement, entraînement puis retour maison pour douche, repas léger rapidement englouti, coup d’œil à sytadin pour choisir l’itinéraire et roule ma poule. On devrait arriver pile poil à l’heure. Petit excès de prudence, j’invite quand même mon gars à commencer à s’équiper pendant le trajet, on ne sait jamais. Arrivé à 14h05 (pile poil j’ai dit), nous apercevons de suite le coach. Déjà, de loin, il a une drôle de figure. Ses propos confirment ses traits inquiets « tu es le 2ème »… Mince, les petits ne vont quand même pas commencer par un forfait ? Direction le vestiaire puis retour devant le gymnase pour aider à l’accueil des retardataires, victimes de « bouchons » et de GPS pas au top. Je recroise le coach qui arrive au pas de course, un sac dans une main et un joueur sous le bras. Petit moment de tension. L’échauffement débute et seuls 2 Iroquois sont sur le terrain. Le speaker annonce les matches, demande aux arbitres de ramasser les palets… Juste avant le coup d’envoi, le 3ème larron arrive. Ouf, c’est parti. Pendant ce temps là, les derniers renforts s’équipent en vitesse et rejoignent leur coéquipiers sur le terrain. Ouf! Fait chaud dans l’enceinte. Les Iroquois ont eu le redoutable privilège d’ouvrir leur tournoi contre les fous du bitume. Sont forts ceux-là. Et ils l’emportent mais nos petits indiens n’ont pas démérité, loin de là. Deux matches de pause puis c’est au tour des Goupils. Redoutables eux aussi, ils ont remporté leurs dernières confrontations face aux Iroquois. Ils commencent bien d’ailleurs. L’Iroquois décide cependant que trop c’est trop et cette fois pas de pitié (ni de scalps, c’est pas la guerre). Victoire! L’arbitre n’accordera pas le dernier but des Iroquois, un splendide revers de Gaby sous la transversale, quelques centièmes avant la sirène de fin. Comme souvent, seul l’arbitre n’a pas vu le palet rentrer (mais ce n’est vraiment pas facile d’arbitrer). Nouvelle pause de 2 matches puis c’est au tour des Phénix. Ils n’auront pas le temps de ressusciter. Les Iroquois se montrent impitoyables au point que les Phénix ne pourront sortir de leur zone pendant les 2 dernières minutes de la rencontre. Buts, passes au cordeau tout y est. Nouvelle victoire … et nouvelle pause, courte celle-ci, 1 match. Contre Dourdan 2, la compétition est plus serrée. La n° 5 des Démons – Léna dit son maillot) est particulièrement habile et donne pas mal de fil à retordre aux Iroquois, qui l’emportent néanmoins. Nouvelle courte pause puis les Iroquois vont enchaîner les deux derniers matches. Contre Collégien, je partage mon poste d’observation privilégié avec la maman d’un des Elans. L’échange est courtois. Côté terrain, les Iroquois sont pris à la gorge et rapidement menés au score d’un puis de 2 buts. Mince. Et ma voisine qui n’arrête pas de me dire que Montreuil est un bon club. Moqueuse (gentiment) ? Et, alors que les petits Elans semblent avoir le match en main, les Iroquois, sans spécialement faire de bruit mais aidés d’une réussite certaine aux tirs à mi-distance, recollent au score, égalisent et prennent l’avantage peu de temps avant le buzzeur. La pause est cette fois très courte et voici que se présentent les Démons 1. La fatigue se fera-t’elle sentir ? A priori pas en début de match et les Iroquois ouvrent la marque. Les Démons 1 ne s’en laissent pas conter et répliquent aussitôt par une belle échappée de leur petit n°9. Les Iroquois reprennent l’avantage mais bis repetita, le n° 9, bien lancé s’en va seul égaliser. Le coach des indiens recadre sa défense et les Iroquois repartent à l’attaque. Ils reprennent l’avantage puis creusent l’écart. Le sort en est jeté. Nouvelle et dernière victoire. Mine de rien, c’est un beau résultat global. Retour au vestiaire. Séance shooting. Nicolas, en plus d’être coach honoraire, se fait photographe le moment venu. Comme on dit, les premiers seront les derniers. Et en effet, les derniers Iroquois arrivés sont les premiers à partir (fatigue, rendez-vous, co-voiturés). Restent donc les premiers qui retournent sur le terrain avec le maillot sur le dos pour les photos de groupe et la remise des récompenses. Bonbecs (encore), médaille et … trophée. La vitrine du coach commence a bien se remplir. Car oui, classement il y a. Et comme c’est bien organisé, il y a trophée pour les équipes sur le podium. Le classement :

1 Villeneuve
2 Montreuil
3 Blanc Mesnil
4 Dourdan 2 et Collégien
6 Viarmes
7 Dourdan 1
8 St Gratien
9 Ris Orangis
10 Elancourt

Je remercie Catherine pour les belles photos qu’elle a réalisé et partagé sur la page facebook des Démons, Galerie photos Dourdan – photographe officielle, ainsi que pour son inter-médiation qui a permis aux Iroquois de toujours avoir deux coaches et demi en bordure du terrain. Merci également à Nicolas qui a pas mal shooté (galerie). Et enfin, merci aux parents qui accompagnent et ceux qui nous confient leurs enfants et bien sur, au coach pour sa grande implication.

Galerie Picasa non traduisible